Choisir le bon terrain pour construire une maison ou un chalet en bois

Le choix du terrain lors d'un projet de construction d'une maison ou d'un chalet en bois est une étape primordiale. Cela conditionne bien entendu la qualité de la vie que vous aurez dans votre bien (accès, voisinage, exposition, etc.), mais ce n'est pas tout. Le terrain a un impact direct sur les coûts de construction, les délais et les plans de votre projet. Tour d'horizon des conseils pour le bon choix d'un terrain.

Quelles sont vos priorités et vos contraintes ?

La première question a se poser lors de la recherche d'un terrain pour votre construction de maison en bois est : quelles sont vos priorités et vos contraintes ? En effet, si vous devez absolument trouver un terrain sur un périmètre ou une commune, vous aurez moins de choix de terrains. Si vous optez pour un emplacement isolé ou en lotissement, vous n'aurez pas les mêmes contraintes d'accès, de voisinage et de raccordement. Il est donc essentiel de connaître les critères les plus importants pour vous.

Choisir un terrain pour sa maison ou chalet en bois

En premier lieu, pour la meilleure implantation possible de votre maison ou chalet en bois, il faut tenir compte des éléments suivants :

  • L'accès. Pour le chantier de construction comme pour votre confort de vie, un accès simple et rapide au terrain est préférable. Selon l'altitude, les conditions météo, l'état des voies de communication, l'accès à un terrain peut vite se révéler compliquer.
  • La vue depuis votre terrain et votre maison est un élément déterminant. Ne négligez pas ce point. Elle pourra se révéler un atout de poids lors de la revente, surtout pour les grands terrains. Anticiper également la vue que vous aurez en fonction de votre projet. Si vous optez pour un sous-sol ou des étages.
  • La surface souhaitée pour vos espaces extérieurs. Quelle surface de terrain vous reste-t-il après implantation ? Avez-vous suffisamment d'espace autour de la maison en fonction de ce que vous souhaitez ? Entretenir des extérieurs est fastidieux. Ne pas en avoir peut devenir étouffant.
  • L’exposition, c’est-à-dire l’ensoleillement. Elle déterminera vraisemblablement l'orientation de la maison par rapport au terrain mais également les plans et la distribution des pièces.
  • Le relief, car un terrain en pente nécessitera probablement un sous-sol ou au moins des ouvrages de maçonnerie (fondations) et de terrassement plus importants. Il peut souvent améliorer la vue, mais au détriment des coûts de construction.
  • Le voisinage et les nuisances. Une question à ne pas négliger car les nuisances peuvent vous rendre la vie difficile. Essayer de savoir sur les terrains autour de vous sont constructibles et si des gros projets d'implantation (grandes surfaces, entreprises, etc.) sont envisagés. N'hésitez pas à rencontrer et interroger le voisinage. Vous obtiendrez beaucoup de renseignements (sur les bruits de route ou les risques d'inondation par exemple). Visitez le terrain de jour comme de nuit, par beau temps et par mauvais temps. Vous vous ferez une meilleure idée de la qualité du terrain.
  • Le prix au mètre carré. Nerf de la guerre, le coût d'un terrain peut s'envoler si son emplacement est très bon. En fonction de votre budget, choisissez le bon compromis entre le prix du terrain et le coût de votre construction. Il peut être gagnant de dépenser un peu plus pour le terrain et avoir le bon emplacement. Renseignez-vous sur les prix moyens des terrains en France.

Il est également important de se demander si votre emplacement est (ou sera) attractif en cas de revente à court, moyen ou long terme. Le choix qui vous paraît optimal aujourd'hui ne le sera peut être pas pour de futurs acheteurs demain.

Votre terrain est-il constructible ?

Que votre terrain soit isolé ou en lotissement, l'étape primordiale avant achat est de savoir auprès de la commune si votre terrain est constructible.

PLU et certificat d'urbanisme

Consultez le plan cadastral pour connaître précisément les limites du terrain. Prenez connaissance du plan local d'urbanisme (PLU), c'est le document de référence qui encadre la construction de biens immobiliers. Il régit les implantations et les règles de construction pour inscrire nos commune dans un projet visant à protéger et valoriser le cadre de vie. Il maitrise ainsi le développement urbain pour assurer un équilibre entre lieux de vie et activité économique. Vérifiez que le PLU de votre commune autorise les maisons et les chalets en bois, et que les règles de construction soient compatibles avec votre projet (angles de toit, matériaux de couverture, styles architecturaux, etc.).

PLU du terrain pour sa maison ou chalet en bois

Pour savoir si votre terrain est constructible et conforme à votre projet de construction de maisons ou de chalets en bois, demandez un certificat d'urbanisme à la commune dont dépend votre terrain. Il existe 2 types de certificats. Il est préférable d'opter pour le certificat opérationnel d'urbanisme qui vous renseignera sur :

  • les règles d'urbanisme applicables à un terrain donné (règles d'un plan local d'urbanisme, par exemple),
  • les limitations administratives au droit de propriété (par exemple, servitudes d'utilité publique, droit de préemption, zone de protection dans le périmètre d'un monument historique),
  • la liste des taxes et participations d'urbanisme (par exemple, taxe d'aménagement, participation au financement d'équipements publics).

En plus de ces informations de base, le certificat opérationnel indique :

  • si le terrain peut être utilisé pour la réalisation du projet,
  • et l'état des équipements publics (voies et réseaux) existants ou prévus, desservant le terrain.

Etude de sol

Cette étude est préférable pour être rassuré sur des éventuels défauts du sol. Faire appel à un géo-technicien vous permettra de connaître très exactement la nature du sol, sa portance et les risques éventuels (sismiques, géologiques, inondations, etc.). Son étude sera un atout supplémentaire pour la réalisation de votre terrassement et de votre maçonnerie. Malgré le coût de cette étude (entre 500 et 1 200 €), vous aurez moins de surprises et de surcoûts à gérer lors du chantier.

Etude de sol pour sa maison ou son chalet en bois